La vie, designed by Copenhague

Publié le 4 Mai 2015

La vie, designed by Copenhague

Les longs week-ends de mai ont débuté, la saison est ouverte, les départs dans les capitales Européennes sont bookés. Généralement, on n’est quand même pas fâchés avec le soleil du sud donc on en pince pour Lisbonne, Barcelone, ou Rome.Mais ON NOUS MENT. On a trouvé le trésor scandinave : Copenhague, ville du nord, accueillante et chaleureuse. En tout cas, très loin d'être froide.

Entre design, bières, smorrebrod et bagels au saumon, on est bien. Les Danois sont des gens sympas, souriants et souvent brillants, il suffit de regarder le génie de leur mobilier et décoration d’intérieure. Chez eux, Hay et Eames se vendent à tous les coins de rue, c’est simple on achète du Vitra comme si on allait chez Casa.

Ils ont tellement de goût que même la plus isolée des ruelles sombres ne fait absolument pas peur, elle doit être plus stérile qu’un bloc opératoire. On mangerait par terre. Et puis, ils ont inventé TIGER. Le magasin qui égale voire dépasse HEMA, et ça, c’est quand même pas simple. Une boutique sur trois étages où l’on trouve de la déco, de la nourriture, de la papèterie, des déguisements, de l’électroménager et j’en passe, et bien sûr, où le bon goût règne en maître.

Non, je ne bosse pas au service com’ de la Mairie de Copenhague, mais effectivement j’aurais pu. Alors, pour tous ceux qui aimeraient se scandinaviser le temps d’un week-end voire même plus longtemps (en prolongeant avec Stockholm par exemple), voici mes petits conseils.

Tout d’abord, 2 jours c’est bien, car on peut voir le principal en faisant tout à pieds et en limitant les dépenses (oui, manger et dormir à Copenhague, c’est l’équivalent d’une greffe de rein). Mais je pense que 3 jours, c’est l’idéal.

Commençons par le début du voyage, qui est primordial pour les angoissés du transport aérien : Paris-Copenhague c’est 1h50 d’avion. Oui, ça fait 50 minutes en l’air.

L’aéroport de Copenhague est très bien situé puisqu’il n’est qu’à 5 stations de métro de l’hyper-centre soit 10 à 15 minutes. Il y a aussi de nombreux trains (semblables à notre RER) qui desservent le centre et la périphérie toute la nuit. Ils ont tout compris ces gens-là. Vous serez d’ailleurs tenté de vous joindre à un des quelques apéros entre amis qui ont lieu dans chaque wagon.

A savoir :

  1. Comme je l’évoquais plus haut, le marché hôtelier ainsi que celui de la restauration sont très chers. Ex : 2 plats et 4 verres de vin : 75 euros. Le snacking peut être une bonne alternative (bagels et smorrebrod).
  2. Le métro est ouvert 24h/24 et 7j/7, oui Madame.
  3. Les commerçants Danois aiment ouvrir tard et finir tôt, tout comme les musées (10h00 – 17h00). Même point de vigilance pour les restos, l’appétit Danois s’ouvre vers 19h00.

A faire :

  • Pique-Niquer à Tivoli : un parc d’attraction magnifique dans un jardin à la française, le tout en plein centre de Copenhague. Environ 12 euros l’entrée seule (chaque attraction à l’intérieur est payante). Y prendre le soleil le midi est très agréable mais y dîner dans un de ses nombreux restaurants et profiter des illuminations nocturnes peut être aussi magique.
  • Aller en prendre plein les yeux chez Illums Bolighus (Stroget): de véritables musées du design, ces boutiques sont souvent sur 3 étages avec du mobilier, de la déco, des corners de designers et nous font regretter de n’avoir pris qu’un bagage à main dans l’avion.
  • Aller chez Tiger (Stroget) : sortir de ce magasin les mains vides relève du défi. L’objet le plus cher doit être à 40 euros et à ce prix-là, c’est du cuir. De toutes façons, faites toute la rue Stroget, rue piétonne et commerçante qui ravira vos yeux et vos papilles.
  • Boire un Café Latté ou une bonne Carlsberg le long des canaux à Kongens Nytorv : le soleil nous caresse le visage, les gens sont reposés, la vue sur les bateaux et les maisons de couleurs nous transporte. Bref, on regarde le prix du mètre carré au cas où on anticiperait la retraite.
  • Manger une pâtisserie de chez La Glace : une pâtisserie à l’ancienne, en plein cœur de la ville, qui regorge de parts de gâteaux plus appétissantes les unes que les autres. Prenez le gâteau signature, c’est 7 euros la tuerie.
  • Se balader dans Christiana : une communauté à part où la bonne humeur et les festivités sont de mise. L’odeur du doux fumet illégal ne vous échappera pas mais cet endroit insolite mérite le détour. Puis, baladez vous à Christianshavn, le long du canal.
  • Visiter le National Museeum : il est beau, épuré, tout en transparence, il est gratuit et on peut y bruncher dans un cadre très sympa.
  • Monter au dernier étage de la Rundetarn (la Tour Ronde) : c’est gratuit, c’est haut, c’est une vue panoramique sur la ville et c’est en plein centre.
  • Aller voir la Little Mermaid : ce n’est pas exceptionnel, c’est une (petite) statue sur un rocher mais le trajet pour s’y rendre est très sympa, c’est un parc vallonné au bord de l’eau. Vous pourrez en profiter pour aller au musée du design à quelques mètres, mais avant 17h00.
  • Marcher, marcher, marcher : se balader à pieds reste la meilleure façon de découvrir la ville et ses petites pépites. Sinon, jouez la totale immersion et louez un vélo

Vous rentrerez le sourire aux lèvres et les pieds en compote, votre lit vous aura manqué mais vous vous direz : prochaine étape Stockholm ou Amsterdam. La qualité de vie y est telle que même en marchant 30 kilomètres, vous rentrerez reposé.En fait, ce sont les Danois qui ont inventé la vie.

La vie, designed by Copenhague

Rédigé par Chloé Lemercier

Publié dans #voyage, #weekend, #bons plans, #cocottes

Repost 0
Commenter cet article